Vendredi 22 mars aura lieu la journée mondiale pour le droit à l’eau.

Pour rappel, 3 jours sans eau et nous sommes morts. L’eau est un bien commun indispensable à la vie humaine et à la vie sur Terre. Personne ne devrait pouvoir se l’accaparer.

Pourtant des multinationales privatisent la gestion de l’eau dans de juteuses délégations de service public et l’exemple manosquin récent montre que la SAUR pratique des augmentations de tarifs et des modes de calcul curieux qui laissent les usagers souvent sans explications.

Avec le changement climatique, les sécheresses, l’eau devient une ressource rare.

Les conflits d’usage sont plus nombreux, les rejets industriels et agricoles de produits chimiques mettent en danger notre santé et la biodiversité.

Il existe pourtant une solution simple : Faire du droit à l’eau un droit fondamental , instaurer la gratuité des compteurs et des premiers mètres cubes au domicile principal, rétablir les fontaines publiques et les bains douches, améliorer les normes de qualité et gérer la ressource en veillant aux écosystèmes.

Protéger l’écosystème, la santé, les biens communs et la biodiversité, les multinationales et leurs obligés politiques n’en veulent pas. Pour eux, tout n’est que marché !

Pour la Journée mondiale de l’eau, dites OUI au droit à l’eau, dites OUI à la sauvegarde de la biodiversité !

 

Bienvenue sur notre site

 flayosc historique

L'association cad’E.A.U. réunit des citoyens des communes de Dracénie Provence Verdon agglomeration (ex CAD), motivés par l’intérêt général et la préservation de la ressource en eau, refusant que ce bien, auparavant monopole naturel des communes, soit cédé à un monde marchand qui nous le facture au prix fort. Régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 6 Août 1901, il était fondé en juillet 2018 par 18 personnes venant de 9 communes. Nos objectifs sont :


• De défendre les intérêts des utilisatrices et utilisateurs de l’eau, de l’assainissement et autres services associés.
• De soutenir et aider les citoyennes et citoyens de nos territoires à s’organiser pour que leurs voix collectives soient mieux entendues par nos élus.
• D’agir pour assurer que l’eau, bien commun, et les services liés, restent ou reviennent en gestion publique, même après le transfert des compétences prévu en 2020.

 

La loi NOTRe (article 64, 66, 68) entre en vigueur le 1 janvier 2020 et la gestion de l’eau et de l’assainissement sera une compétence obligatoire pour les agglomérations. Dans notre Communauté d’Agglomération se trouvent maintenant 23 communes. 10 entre elles ont la gestion de l’eau en Régie municipale, 13 autres sont en Délégation de service public, avec des délégataires (Suez, Saur, Veolia) et des échéances de contrats ainsi que diverses sources d'approvisionnement en eau. De surcroît, elles ne sont pas toutes dans le même Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux. Cette situation rend notre travail même plus urgent que d’habitude.

 

PÉTITION POUR GARDER LA GESTION DE NOTRE EAU

 

L'eau est un bien précieux, elle est source de toute vie sur la terre.

Sa gestion doit rester publique et ne faire l'objet d'aucune marchandisation. La loi NOTRe impose au premier janvier 2020 le transfert de la gestion de l'eau et de l'assainissement aux communautés d'agglomération. Dans Dracénie Provence Verdon agglomération (ex CAD), 10 communes sur les 23 sont en régie municipale. Ce transfert offre l'opportunité aux multinationales de l'eau (Suez, Veolia, Saur) de récupérer grâce à leur lobbying ce service public pour réaliser des profits qu'elles pourront distribuer à leurs actionnaires.

En signant cette pétition, montrons notre détermination à maintenir une gestion en Régie municipale de l'eau et de l'assainissement dans notre commune en 2020.

 

Voici le texte de notre pétition. Pour le télécharger dans sont intégralité, cliquez ici.

Pour signer la pétition en ligne, cliquez ici

 

 

Télécharger Gratuitement Adobe Reader

Comments powered by CComment